Lancha de Leticia à Yurimaguas – Colombia ~ Perú

– Du 3 au 11 avril 2017 – 

Pour traverser l’Amazonie, il n’y a pas beaucoup de choix : soit l’avion, soit le bateau. Aucune route n’existe. Aucun pont ne peut être construit au-dessus de ce fleuve : pour cause sa largeur, sa profondeur, sa puissance, la multitude d’îles et de bras fluviaux, les berges inondées plusieurs mois par an et remodelées à chaque crue.

IMG_5130

C’est donc parti pour le bateau, appelé lancha. La lancha, c’est une embarcation typique du fleuve Amazone, qui sert à la fois au transport des marchandises et des passagers. Là encore, 2 choix : lancha lente ou rapide. Pour nous il n’y a pas de doute, ce sera la lancha lente : el Grand Diego jusqu’à Iquitos puis el Edouardo VIII jusqu’à Yurimaguas !

IMG_4949

En attendant l’embarquement des kilos de marchandises, nous patientons et faisons connaissance avec la famille du resto qui sert d’embarcadère. C’est la fin de journée, les lumières deviennent magiques, l’Amazone se pare de ses plus belles couleurs.

Tout au long du trajet, nous faisons des arrêts réguliers pour débarquer/embarquer des passagers ou de la marchandise.

La vie à bord est d’une grande lenteur : et oui nous mettons 2 jours et demi jusqu’à notre première étape, Iquitos, puis encore 3 jours jusqu’à destination : Yurimaguas. En arrivant sur la lancha, chacun choisit son pont (en général il y en a 2 réservés aux passagers) et installe son hamac. Les ponts se remplissent et se désemplissent au fil des arrêts.

Et c’est parti pour des journées de sieste, lecture, rencontre et échange avec les autres passagers, au rythme du balancement des hamacs et de la sonnerie des repas ! Ils ne sont pas des plus fameux mais ils ont l’avantage d’exister.

En bas, notre cuisto dans sa cuisine (avec ses « mi amor » qui ponctuent régulièrement ses phrases)

Les villages se succèdent au fil de l’eau.

Et les vendeurs ambulants profitent des arrêts pour monter à bord. Ils font parfois un bout de chemin avec nous pour vendre puis sont déposés 15 minutes plus loin, où les pirogues du village viennent les chercher. Ils vendent des fruits, des poissons grillés, des biscuits, des sodas, des préparations à base de yuca (= manioc, très présent en Amazonie, base de l’alimentation) et même du caïman, très prisé !

En haut à droite, l’embarquement d’une cinquantaine de vendeurs et en bas à gauche, leur débarquement sur la berge

IMG_5535

Quelques scènes de vie quotidienne

Notre capitaine à la barre (et strictement aucun appareil de navigation), un joli bébé entre les 2 hamacs de ses parents, les enfants qui trouvent à s’occuper avec un rien, manger, lire et dormir !

Quelques magnifiques couchers de soleil

Ce voyage fut l’un des moments les plus authentiques que l’on a pu vivre depuis notre départ. Les paysages sont d’une beauté qui vous surprend tous les jours, les gens sont chaleureux, l’ambiance est poétique. Nous avons parcouru au total un peu plus de 1000 km. Une belle entrée au Pérou !

IMG_5621

Quelques nouvelles esquisses de l’eau et de sa complexité :

IMG_20170408_083439_104-01

Et comme d’habitude, quelques images pour mieux vous faire partager notre expérience :

7 commentaires sur « Lancha de Leticia à Yurimaguas – Colombia ~ Perú »

  1. Partage très réussi Fabien. Sans aucun doute une belle expérience pour vous, avec un dépaysement garanti. Encore bravo pour vos photos (les enfants sont supers) et vos récits qui nous font voyager et découvrir aussi. Pendant ce temps nous assistons à des débats enflammés pour la présidentielle française … 😉 Excellente continuation à tous les deux.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Philippe, ça a été une de nos plus belles expériences ! En dehors du temps, en dehors du monde, à « deriver » sur l’Amazone au rythme des différents villages rencontrés. C’était vraiment magique.

      J'aime

  2. Je vois que tout continue à bien se passer.
    Merci de nous faire partager vos moments …… les images font rêver. Quand aux vidéos c’est comme çi on y était …
    A très vite alors pour de nouvelles aventures.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout se passe très bien ! Merci de nous suivre et de laisser des commentaires ça fait du bien de recevoir ces petits messages de France 😉 L’aventure continue alors à très vite !

      J'aime

  3. Bonjour !

    Nous aimerions faire le même trajet d’ici un mois/un mois et demi. On se demandait donc comment ça se passe niveau organisation… Oú trouver les informations (sur place ?) ? Un ordre de prix ? S’il faut louer un hamac ou l’acheter sur place (habituellement, on dort sous tente) ?
    On a lu beaucoup de voyageurs qui dépeignaient beaucoup de désorganisation, des informations erronnées, … De quoi retourne-t-il ?

    J'aime

    1. Bonjour !

      Quelle belle idée de faire ce trajet en bateau, on a adoré. De notre côté tout s’est très bien passé.

      Pour le côté pratique, il y a d’abord un bateau de Leticia à Iquitos puis d’Iquitos à Yurimaguas. Il y a dans les 2 cas la lancha rapide et la lancha lente, on vous conseille la lente, qui met 3 jours à chaque fois mais qui permet de discuter avec les passagers, d’apprécier le paysage, les différents arrêts dans les communautés et de vivre au rythme de l’Amazone.

      Ne pas oublier de faire tamponner son passeport pour la sortie de Colombie à l’aéroport de Leticia (ou au port, à confirmer) et d’entrée au Pérou à Santa Rosa (navettes en barque depuis le port de Leticia 3000 pesos (COP) par personne et par trajet). Vous n’êtes pas obligés de le faire le même jour ^^. Les bureaux d’immigration ferment à 17h donc ne pas y aller trop tard. On a été contrôlés par la police péruvienne pas longtemps après le départ avec contrôle des passeports et fouille des sacs.

      Pour savoir quand part le bateau car pas tous les jours, il faut aller demander sur le port à Leticia. L’embarquement se fait sur un petit bout d’ile où il y a un « restaurant », on y va en navette (peque peque) depuis le port.

      On avait payé 60 soles (PEN) environ 17€ par personne pour les 3 jours de Leticia à Iquitos avec les repas. Il est possible d’acheter à manger sur le bateau mais un peu cher sinon il y a des vendeurs qui montent aux arrêts avec des fruits, des empanadas, des desserts, etc.

      Pour le deuxième bateau, d’Iquitos à Yurimaguas, on était allé se renseigner à l’office du tourisme d’Iquitos. De mémoire les bateaux partent à 17h mais je ne sais plus si c’est tous les jours. Attention au port d’Iquitos, on nous a précisé plusieurs fois de faire attention à nos affaires mais pas de problèmes particuliers rencontrés à part un mec qui voulait « porter » notre sac…

      On avait payé 100 soles (PEN) environ 29€ par personne pour les 3 jours avec les repas. Pour celui là, il faut prévoir une gamelle (ou une boite en plastique) et des couverts.

      Dans les 2 cas, les billets s’achètent directement sur le bateau, venir assez tôt.

      Pour les hamacs, il n’est pas possible de les louer sur le bateau. Sur le deuxième bateau il y a eu des vendeurs de hamacs avant le départ mais pas sur le premier. Nous, on les a acheté à Leticia, dans un grand magasin qui vend des uniformes et des vêtements à côté d’un garage à moto (calle 6-10 / carrera 7-10, dans cette zone). C’était les mêmes que dans les boutiques touristiques mais 2 fois moins cher ! On a payé 86000 pesos (COP) un peu moins de 30€ pour les 2, ça fait un beau souvenir mais il faut ensuite les porter…. Il est possible d’en acheter près du port aussi, petit marché couvert mais ils sont de moins bonne qualité… à vous de voir. Il faut également prévoir la corde pour les attacher, ça s’achète dans la rue commerçante qui va au port, il suffit de demander.

      Comme vous êtes en tente, je pense qu’il est possible de la monter sur le pont directement. Il y a des familles qui avaient des tentes pour les enfants. Après vu le temps passé (6 jours), avoir un hamac est quand même bien sympa pour se poser dedans, lire ou faire la sieste.

      On avait pris des moustiquaires mais on ne les a pas utilisées, juste un peu d’anti moustique à la tombée de la nuit et ça a suffit. A voir en fonction du moment où vous y êtes.

      Pensez à acheter un bidon de 5 litres d’eau par trajet. Il y a des vendeurs qui montent régulièrement sur le bateau avec des fruits, des boissons, des plats, des empanadas et même du crocodile (!).

      Voilà dans les grandes lignes, j’espère vous avoir un peu éclairé sur ce trajet.
      Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas.

      Bonne route !

      Vi & Fab

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s