Iquitos – Perú

– Du 1 au 3 avril 2017 – 

Iquitos, c’est la capitale de l’Amazonie péruvienne, plus grande ville au monde inaccessible par voie terrestre. Nous y faisons halte lors de notre voyage en lancha, de Leticia à Yurimaguas.

Iquitos de nuit, avec ses innombrables mototaxis

Nous prenons le temps de goûter à quelques spécialités d’Iquitos : du tacacho (chorizo saccadé) et des anticuchos de corazon (brochettes de coeur de boeuf).

Et de découvrir Belén et son célèbre marché amazonien. Il recense une grande partie de la diversité et des traditions de l’Amazonie. Il s’y vend tout ce qui vient de la forêt, le meilleur, comme le pire.

On y trouve bien sûr des légumes, des épices et des fruits, dont le camu-camu, fruit le plus riche en vitamine C et de l’aguaje qu’ils grignotent régulièrement. Du poulet (on en a vu quelques centaines), des poissons à l’allure parfois préhistorique et du paiche, plus gros poisson d’eau douce au monde.

Epices, fruits, légumes

Poulets, poissons

Mais aussi des produits plus étonnants comme des carcasses de singes, de tortues, des oeufs de tortue, des tortues vivantes, des cuisses de caïmans, des suris (grosses larves comestibles).

Tortues et animal inconnu

IMG_5625

Suris

Le marché de Belén est également célèbre pour son passage Paquito, surnommé « le passage des sorcières et sorciers » : chamanes et étranges vendeurs proposent de nombreuses boissons médicinales à base de plantes, racines, lianes… de la forêt.

Quelques fleurs et ça fait du bien. Oui, il faut avoir le coeur bien accroché pour parcourir les allées du marché, entre tous ces animaux morts, poissons, détritus au sol…

IMG_5620

Et les rouleurs de cigarettes.

IMG_5624

Nous partons ensuite découvrir le quartier flottant, juste à côté du marché. Eduardo nous emmène sur sa barque pour aller y faire un tour. Les maisons suivent les mouvements du fleuve, sur la plaine inondable. Il est possible de s’y rendre à pied lors de la saison sèche, mais le quartier est inondé dès le début de la saison pluvieuse.

Chaque année le quartier grossit, accueillant de nouveaux habitants provenant de communautés éloignées. Cela permet d’offrir plus de possibilités aux membres de la famille, comme permettre aux enfants d’accéder à l’école secondaire, ce qui est rarement le cas dans les communautés autochtones. Ils viennent aussi parfois pour vendre ou échanger leurs produits pour se procurer des denrées qu’ils ne trouvent pas dans la jungle. Cette zone souffre malheureusement d’une extrême pauvreté.

Voici quelques photos.

L’école, l’usine d’eau potable et le chateau d’eau

L’habituelle vidéo :

Il est temps pour nous de repartir sur le fleuve et de continuer notre route vers le sud.

A la prochaine !

2 commentaires sur « Iquitos – Perú »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s