Le sud et ses îles – Thailand

– Du 27 décembre 2017 au 18 janvier 2018 –

  • Koh Yao Noi

Après quelques jours à Bangkok à Noël en compagnie de Nicolas et Matei, nous rejoignons Koh Yao Noi en mer d’Andaman entre Phuket et Krabi, dans la baie de Phang Nga. Cette île, encore assez peu fréquentée des touristes, est restée authentique et vit essentiellement de la pêche. Musulmane, le soleil se lève et se couche au son du muezzin. Au coeur de cette baie remplie de montagnes karstiques, l’île est un petit bout de paradis. Sur nos scooters ou vélos, nous explorons l’île le long de sa route circulaire de 17 km.

Bateaux de pêche

  • Railay

La destination suivante est très différente, très prisée des touristes. Nous y venons notamment pour ses murs d’escalade : Railay. Accessible uniquement par bateau car isolée du continent par de hautes falaises calcaires, cette péninsule se situe près de la ville de Krabi. De nouveaux compagnons de voyage nous rejoignent : Maxime et Adrien. A côté des sites d’escalade, nous découvrons la magnifique plage de Phra Nang, considérée par certains comme l’une des plus belles du monde. A la hauteur de sa réputation, elle nous a offert de magnifiques couchers de soleil.

L’arrivée à Railay

Initiation pas si simple à l’escalade : Fabien, Nico, Matei…

…Adrien, Maxime et la photo avec notre accompagnateur rasta

20171230_113952

Le site d’escalade vu d’en haut

« Ho my god, how do you do that?!? »

Plage de Phra Nang

En chemin vers Koh Lanta

  • Koh Lanta

Après ces 2 jours à Railay, nous embarquons sur un ferry pour rejoindre Koh Lanta, non loin de là. Nous sommes le 31 décembre, il est temps de rejoindre nos amis Laurane et Alexandre pour la 3ème fois au cours de ce voyage, afin de fêter le Nouvel An. Accompagnés de leurs familles, ils sont déjà sur place. C’est sur la plage que nous fêtons le passage à la nouvelle année, au coeur de feux d’artifice et de lâchers de lanternes.

  • Koh Samui

Après un petit arrêt à Krabi, nous quittons l’ouest du pays et la mer d’Andaman pour rejoindre le golfe de Thaïlande à l’est, en mer de Chine. Un bus nous emmène de Krabi à Surat Thani. De là nous prenons un bateau pour Koh Samui.

C’est une île beaucoup plus grande que celles que nous venons de visiter avec une activité économique importante et de nombreux habitants (près de 62 000). Elle a connu un essor économique très important ces dernières années, mais avec comme consigne de ne construire aucun bâtiment plus haut que les cocotiers. La partie sud de l’île a gardé son aspect originel, on trouve encore de magnifiques plages paradisiaques et une végétation luxuriante, mais toute la partie est de l’île s’est considérablement développé avec de grands centres à l’occidentale. Sa principale richesse reste les cocotiers, dont on trouve ici des représentants de toutes les espèces dénombrées en Thaïlande.

Arrivée à Koh Samui

Notre auberge face à la mer

Soirée boxe thai

Cascade

Coucher de soleil

Big Buddha et la déesse de la compassion et de la miséricorde à 18 bras

Petit déjeuner, apéro au coucher de soleil et plage de Choeng Mon

  • Koh Tao

Après Koh Samui, direction Koh Tao, île très connue des plongeurs. Beaucoup plus petite que Koh Samui, elle regorge de nombreux spots de plongée et snorkeling ainsi que de centres et écoles de plongée. Un vrai business où il faut savoir faire la part des choses.

La mer fut agitée lors de notre passage sur l’île et les fonds sous marins un peu troubles, mais les poissons multicolores, tortues et coraux étaient bien présents.

  • Khao Lak et Koh Ko Tao

Après ces quelques jours dans les îles de l’est, retour à l’ouest pour retrouver Nadette. Passage par la ville balnéaire de Phuket puis direction Khao Lak et Koh Ko Tao.

Khao Lak est situé au bord de la mer d’Andaman, 80 km au nord de Phuket. Il est formé d’un regroupement de villages réputé pour ses longues plages de sable fin et sa végétation luxuriante entre forêts et mangroves.

La région avait été détruite en quasi-totalité le 26 décembre 2004 lors du dévastateur tsunami dans l’océan Indien qui avait causé la mort de près de 8000 personnes dans cette région. Khao Lak fut la ville de Thaïlande la plus touchée. La vague avait à cet endroit pénétré à plus d’un kilomètre dans les terres. Il n’y a aujourd’hui plus traces de la catastrophe, mis à part des refuges, construits « au cas où », un mémorial et le fameux bateau 813 de la police, échoué en pleine terre à 2 km de son mouillage et laissé là pour commémorer l’évènement.

Nous profitons de ce séjour pour nous rendre sur Koh Ko Tao à la journée, une petite île près de Khao Lak accessible par un très court trajet en bateau, sur lequel on peut emmener nos scooters pour nous déplacer sur l’île. Très peu fréquentée et habitée, la nature est au coeur de cette île.

Mémorial du tsunami et bateau échoué de la police

Koh Ko Tao

Khao Lak est la dernière étape de notre tour du monde. Il est désormais temps de remonter à Bangkok pour prendre notre dernier vol, destination Paris. C’est par un bus de nuit que nous rejoignons la capitale thaïlandaise, à 800 km de là.

Merci à tous de nous avoir suivi et pour vos messages chaleureux qui nous ont accompagnés au fil de notre voyage. On vous souhaite de vivre des rencontres et des aventures formidables, ici ou ailleurs. Et si vous avez une envie de voyage dans un coin de la tête, n’attendez plus ! Allez-y !

Pour nous c’est la fin d’une aventure et le début d’une nouvelle. Alors à très bientôt !

Vi & Fab


Recettes d’ailleurs

PAD THAI

On ne pouvait pas évoquer la Thaïlande sans vous présenter le très fameux pad thai, ce plat traditionnel national de nouilles sautées.

pad-thai-16508-1

 

Ingrédients (pour 2 personnes)

  • 225 g de nouilles de riz thaïlandaises
  • 15 crevettes crues petites à moyennes
  • 150 g de poitrine de poulet désossée ou 1 à 2 cuisses, coupées en petits morceaux
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 4 oignons verts coupés en lamelles
  • 4 gousses d’ail émincées
  • 1 cuillère à café de galanga râpé ou de gingembre
  • 2 piments frais rouges ou verts finement découpés
  • œuf
  • 3 tasses de germes de soja
  • de la coriandre fraîche
  • 1/3 de tasse de cacahuètes grillées pilées
  • 3 cuillères à soupe d’huile végétale
  • 1 quartier de citron vert pour servir

Pour la sauce

  • 1 cuillère à soupe de pâte de tamarin
  • 1/4 de tasse de bouillon de poulet
  • 3 cuillères à soupe de sauce de poisson
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de sauce chili ou 1/3 à 3/4 de cuillère à café de poivre de Cayenne, au goût
  • 1/8 de cuillère à café de poivre blanc moulu

 

Préparation

  • Porter une grande casserole d’eau à ébullition, puis éteindre le feu. Y mettre les nouilles et faire tremper 3-4 minutes, ou jusqu’à ce que les nouilles soient molles mais encore fermes et un peu « croquantes ». Astuce : les nouilles doivent rester cuites à ce stade car elles seront frites plus tard. Ceci est la clé pour des nouilles de riz ‘ al dente’ moelleuses. Égoutter et rincer abondamment à l’eau froide. Mettre de côté.
  • Mélanger le poulet en tranches dans 1 cuillère de sauce soja et mettre de côté.
  • Dans un petit bol ou une tasse, mélanger tous les ingrédients pour la sauce (noter que si votre pâte de tamarin est très épaisse, ajouter seulement 1 cuillère à soupe, si elle est liquide, ajouter 1 + 1/2 cuillère à soupe). Goûter la sauce, à la recherche d’une saveur très forte qui a d’abord un goût aigre-doux, puis salé et épicé. Mettre de côté.
  • Chauffer un wok ou une grande poêle à feu moyen-vif. Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile et mélanger, puis ajouter les parties blanches de l’oignon (réserver les parties vertes pour servir), plus l’ail, le galanga / gingembre et le piment. Faire sauter 1 minute.
  • Ajouter le poulet et faire sauter 2 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit opaque.
  • Ajouter les crevettes et continuer à sauter 2-3 minutes de plus, ou jusqu’à ce que les crevettes soient roses.
  • Pousser les ingrédients de côté, faire de la place au centre de votre wok et y casser l’œuf. Le mélanger rapidement pour le brouiller (30 secondes à 1 minute).
  • Ajouter les nouilles et arroser au 1/3 de la sauce thaïlandaise.
  • À l’aide de 2 ustensiles et d’un léger mouvement de rotation, faire sauter le tout ensemble.
  • Garder la chaleur entre moyenne et haute – vous voulez qu’il soit assez chaud pour cuire les nouilles, mais pas trop pour ne pas les brûler.
  • Ajouter plus de sauce toutes les 30 secondes à 1 minute à mesure que le wok s’assèche.
  • Continuer à frire jusqu’à ce que la sauce soit partie et que les nouilles commencent à devenir collantes et «glacées» et qu’elles aient un goût moelleux («al dente», 5 à 7 minutes).
  • Couper le feu.
  • Incorporer les germes de soja et tester le goût.
  • Si ce n’est pas assez savoureux ou salé, ajouter plus de sauce de poisson.
  • Si c’est trop salé ou sucré, ajouter un filet de tamarin ou une bonne pression de citron vert. Si ce n’est pas assez épicé, ajouter plus de sauce chili ou de piments fraîchement coupés.
  • Saupoudrer avec l’oignon vert, les cacahuètes et la coriandre, et garnir de quartiers de citron vert (à presser avant de manger).
  • La sauce chili thaïlandaise peut être servie sur le côté pour ceux qui aiment la sauce épicée.

 

Conseil : éviter de faire plus de 340 g de nouilles parce qu’ensuite il est difficile de retourner les nouilles et de les faire cuire uniformément sans trop les cuire.

Régalez-vous !

Un commentaire sur « Le sud et ses îles – Thailand »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s